La MDPH a pour mission de préconiser aux personnes en situation de handicap une orientation vers un environnement de travail ou une formation professionnelle adapté.

Sommaire

Pourquoi se faire reconnaître travailleur handicapé ?

Se faire reconnaître travailleur handicapé permet d'avoir accès à un ensemble de mesures mises en place pour favoriser l'insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. Cette reconnaissance peut vous apporter des avantages, comme des aides à l'emploi, un appui à l'élaboration d'un projet professionnel, l'accès à une formation.

Définition

La reconnaissance Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) est attribuée "à toute personne dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite de l’altération d’une ou de plusieurs fonctions physique, sensorielle, mentale ou psychique" (Code du Travail Article L. 5213-1).

Les avantages de ce statut :

  • l’accès à Cap Emploi, un réseau spécialisé d’agences pour l’emploi des travailleurs handicapés ;
  • l’accès à des dispositifs d’accompagnement vers l’emploi ;
  • l’accès à certaines formations professionnelles, dont certaines peuvent être rémunérées ;
  • une priorité d’entrée dans les mesures d’aides pour l’emploi ;
  • l’accès facilité à un bilan de compétences et d’orientation professionnelle ;
  • un aménagement du poste de travail ou un achat de matériel si nécessaire ;
  • des aides de lAgefiph ;
  • l'accès au dispositif de maintien dans l’emploi.

Une personne bénéficiant d’une Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) n’est pas tenue d’en informer son employeur, mais l’accès aux avantages conférés par une RQTH n’est possible que si l’employeur est informé.

Qui peut demander la RQTH ?

Toute personne âgée de 16 ans ou plus, exerçant ou souhaitant exercer une activité professionnelle et dont les capacités  sont diminuées par un handicap.
La RQTH est attribuée pour une durée de 1 à 5 ans.

Comment en faire la demande ?

La demande s’effectue auprès de la MDPH par l’intermédiaire du formulaire de demande. La RQTH est accordée par la CDAPH.

L'orientation professionnelle

Une orientation professionnelle peut être accordée à toute personne en situation de handicap de plus de 16 ans, en fonction du projet de vie de la personne, de ses capacités et de ses besoins.

Certaines orientations professionnelles nécessitent une décision de la CDAPH, et donc le dépôt d'une demande à la MDPH :

  • les préconisations en entreprise adaptée,
  • les orientations en ESAT,
  • les orientations vers des organismes spécifiques permettant de définir un projet professionnel et/ou de réaliser une formation professionnelle.
    C'est le cas des Centres de Rééducation Professionnelle (CRP/CPO).
    • Les Centres de Rééducation Professionnelle (CRP) accueillent des travailleurs reconnus handicapés pour participer à des formations professionnelles adaptées qui visent à faciliter le retour à l’emploi en milieu professionnel ordinaire grâce à l’acquisition de nouvelles compétences.
    • Les Centres de Pré orientation Professionnelle (CPO) accompagnent les personnes handicapées dans la définition d’un nouveau projet professionnel adapté à leur projet de vie, à leurs capacités et à leurs besoins.

 

Travailler

Selon votre situation, votre orientation professionnelle, vous pouvez accéder : 

  • aux entreprises et organismes du secteur privé et du secteur public (dit milieu ordinaire de travail),
  • aux entreprises adaptées,
  • aux ESAT (Etablissement et services d'aide par le Travail). 

Travailler en Entreprise Adaptée

C'est une entreprise dans laquelle, les employés peuvent exercer une activité professionnelle dans des conditions adaptées à leurs possibilités. Elle a pour objectif de faciliter  l'accès des personnes au monde du travail.
Les entreprises adaptées emploient des personnes reconnues travailleur handicapé et pour lesquels la CDAPH a préconisé une orientation.

Retrouver la liste des entreprises adaptées du département sur le site de l'Union nationale des Entreprises Adaptées (UNEA)Ouvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre

Travailler en Etablissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT)

Les ESAT accueillent des personnes en situation de handicap :

  • Dont la capacité de travail ne leur permettent, momentanément ou durablement, ni d'être salarié d'une entreprise ordinaire ni d'une entreprise adaptée;
  • Et/ou qui ont besoin d’un soutien médical, éducatif, social ou psychologique qui ne leur permet pas d’exercer une activité professionnelle en milieu professionnel ordinaire.

Ils permettent aux personnes handicapées de travailler dans des conditions adaptées et leur offrent un accompagnement médico-social et éducatif.
Consulter la liste des ESAT du Puy-de-Dôme

Comment intégrer un ESAT ?

La demande s’effectue auprès de la MDPH par l’intermédiaire du formulaire de demande. L'orientation en ESAT est décidée par la CDAPH.

dossier

  • Formulaire de demande MDPH, daté et signé en dernière page,
  • Le certificat médical MDPH, daté de moins de 6 mois, signé et tamponné par un médecin (généraliste ou spécialiste)
  • Pour toute première demande :
  • Une photocopie recto-verso d’un justificatif d’identité de la personne concernée par la demande en cours de validité.
  • Une photocopie d’un justificatif de domicile 

Pièces complémentaires

  • Curriculum Vitae (CV),
  • Photocopie de bilans d’accompagnement professionnel (stages, bilans d’orientation, bilans de compétences, bilans de formation de tous opérateurs - GRETA, AFIPA, Pôle emploi, Cap Emploi, Mission locale, entreprise adaptée…

Si vous êtes salarié:

Pour les bénéficiaires d’une pension (pension d’invalidité, de vieillesse, rente accident du travail, Majoration Tierce Personne…) versée par la Caisse d’Assurance Maladie :

  • Une photocopie du justificatif d'attribution ou de paiement de la pension.

Pour les personnes fréquentant un ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail), ou un établissement ou un service médico-social pour adulte (foyer de vie, foyer occupationnel, foyer d’accueil médicalisé, service d’accompagnement à la vie sociale…) :

  • Un bilan d’accompagnement médico-social (à demander à l'établissement)

Téléchargez le magazine MDPH 63 spécial insertion professionnelle

Article mis à jour le 17 septembre 2018